Retour

Entretien sur le double 9a enchainement à Charmey en 03/2012

 pirmin bertle, charmey, chromosome y, 9a
Pirmin dans Chromosome Y (9a).

Petit entretien sur la terrasse de Pirmin Bertle au sujet de ses dernières réalisations – deux 9a en une soirée.

Avant tout, tu as ouvert toi-même la majorité de tes derniers projets. Comment cela se fait-il ? Est-ce que tu es particulièrement motivé comme ouvreur ou est-ce que le manque de voies dures t'y force ?

Il y a des moins en moins de projets dans la région de Fribourg. Mais il y a aussi le plaisir de découvrir des nouvelles lignes et bien sûr le fait que ça soit encore possible de développer le potentiel de la région par rapport à l'Allemagne, d'où je viens et où tout est équipé. Et avec le franc fort et le prix de l'essence qui grimpe autant que moi, je préfère rester dans un rayon de 40km autour de Fribourg. La Tribune et les Gastlosen sont donc idéalement placés, mais malheureusement je ne peux plus rien y répéter.

Tu te crées donc des projets sur mesure ! Est-ce qu'alors l'on n'a pas tendance à équiper ce qui convient tout particulièrement à ses forces ?

Il ne reste pas non plus des centaines de lignes dures ! Le style du Nord des Alpes est un peu similaire partout et donc forcément, comme je m'entraîne beaucoup dehors, mes points forts sont aussi dans ce style-là. Par contre, c'est clair que si je découvrais des grottes avec des colonnettes je les équiperai tout de suite (rires) ! Mais bien sûr qu'ici il faut avoir beaucoup de force dans les doigts et une technique au point, ainsi qu'une bonne dose de créativité, puisque les mouvements sont souvent très complexes.

 

Chromosome X et Chromosome Y sont déjà un doublet par leurs noms. Est-ce que tu envisageais de les enchaîner le même jour ? Et quand est-ce que tu t'es rendu compte que tu y parviendrais ?

J'étais conscient du fait que de les travailler ensemble pouvait déboucher sur un enchaînement le même jour, voire même en 75min, cequi est finalement arrivé. Mais ce jour-là je me suis seulement rendu compte dans les premiers mouvements de la deuxième voie que j'avais vraiment la patate. Et ça forcément, ça libère encore plus d'énergie et de concentration. On est dans le flow à partir du moment où on réalise que l'enchaînement est possible voire probable.

Le nom fait également référence à votre bébé – un petit garçon né un peu plus de 2 semaines avant l'enchaînement. Finalement, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas eu d'influence négative sur tes performances sportives ! Mais est-ce qu'avant tu t'inquiétais pour ta forme ? Et maintenant ? Tes projets en matière d'escalade sont-ils restés les mêmes ?

Avant, avec toutes ces informations sur des bébés qui crient jour et nuit, je m'étais dit que le printemps 2012 serait dédié à un break. Mais heureusement il est assez paisible et j'ai pu rester focaliser sur ces projets.Par contre, je suis bien conscient du fait que je ne pourrai plus aller faire de petites croix partout en Europe toute l'année, mais plus que par périodes et donc de réussir à maintenir ma forme entre-deux sera un objectif. En tout cas, je ne suis pas moins motivé !

Malgré toute cette motivation tu restes un peu seul avec tes projets dans la région. Comment expliques-tu que personne ne répète tes voies ?

Effectivement c'est un peu dommage que l'ancien champion du monde junior Daniel Winkler ait rangé ses PA. Et on n’a pas encore de jeunes de 12 ans et 25 kg qui font des 9b. Au niveau des cotations en Suisse romande il y a aussi un peu d'inflation, donc Charmey est peu attractif puisqu'on y cote plus dure. Le feed-back des grimpeurs forts qui sont venus à la Tribune c'est plutôt : «  c'est pas cadeau ». Il faudrait que des gens capables de les enchaîner viennent en vacances ici, mais à nouveau, en vacances on aime bien enchaîner rapidement.

Retour